12.12.16

Killer bee

Collage de 30 x 40 cm, réalisé le 10 décembre 2016 à Madrid.

"Killer bee", traduisez "abeille tueuse", est le nom communément employé pour désigner l'abeille africaine ou "africanized bee" qui est une hybride issue d'un croisement entre deux espèces. Il s'agit d'une abeille très agressive, d'où le surnom qu'on lui a donné.

Pour ce collage, j'ai réalisé le portrait d'une femme en utilisant des formes et des couleurs évoquant l'afrique: La composition du visage n'est pas sans rappeler certains masques africains. Les lignes du visages et les yeux sont les traits d'une maghrébine. Le collier Cartier aux courbes "arabesques" ainsi découpé en un long cou fait référence aux attributs des femmes girafes du peuple des Ndébélés, en Afrique du sud ou même à ceux des Massaïs d'Afrique de l'est.

C'est donc un hommage à un continent entier que j'ai synthétisé ici; L'origine du monde dans un portrait.  

Le fond évoque les alvéoles d'une ruche, et, avec une telle parure sertie de diamants et rubis, le portrait ne peut être que celui de sa reine! Une reine féconde, séduisante, prête à tuer, "dressed to kill", et même à mourir par amour, comme l'annonce la phrase de son front, titre découpé d'un article en espagnol se référant à la célèbre soprano Maria Callas: "La Diva que murió por amor" (La Diva qui mourut par amour).


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Visiteurs